« 132 millions d’euros dans une autoroute… banqueroute pour le ferroviaire ? »

Les élus du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire appellent à la grande fête des opposants de ce dimanche 18 septembre à Mornant contre le projet d’autoroute A45. Monique Cosson, Andréa Kotarac, Jean-Charles Kohlhaas, et Emilie Marche seront présents.

Le 7 juillet, la Région Auvergne Rhône-Alpes octroyait près de 132 millions d’€ à ce projet autoroutier inutile et ruineux, dont le coût, pour les finances publiques, va plus que doubler.

Cet été, les usagers de la liaison « Boën – Thiers » ont vu leur train supprimé pour cause de dégradation de la ligne.

En cette rentrée scolaire, ce sont les usagers des trains périurbains grenoblois (en direction de  Chambéry, St. Andre le Gaz et St. Marcellin) qui sont privés de 20 trains par jour (10%). Il semblerait que les plus hauts responsables de la SNCF ne connaissaient pas la gestion prévisionnelle des effectifs ! Ils n’auraient pas anticipé le départ en retraite de leurs conducteurs… S’ils dirigeaient une petite entreprise locale, ils auraient été remerciés, mais avec la SNCF… tout est possible !

Il est temps que la région joue enfin son rôle d’autorité organisatrice des transports collectifs ! La colère des usagers doit être entendue. Il ne suffit pas d’éructer : « pénalités, pénalités ! »

L’avenir du transport collectif, en particulier ferroviaire, est évidemment une question de priorité politique. 132 millions d’euros pour un projet autoroutier inefficace, c’est autant de moins pour le ferroviaire. Pour les élus RCES la région doit aujourd’hui lutter contre la dégradation de plusieurs lignes existantes et assurer leur futur actuellement compromis et miser sur l’avenir en rétablissant certaines liaisons régionales : Lyon-Trévoux, rive droite du Rhône, Sud-Léman…

Le Vice-Président vient d’annoncer 120 millions d’euros sur cinq ans. Pour Jean-Charles Kohlhaas, membre de la commission transport : « On n’a pas le détail, mais c’est très insuffisant ! Si cette annonce s’ajoute aux engagements du CPER (soyons optimistes), le total ne couvre pas la moitié des besoins, tels que décrits dans le rapport SNCF réseau d’avril 2016… Les fermetures de lignes, suppression de trains et ralentissements vont donc continuer ! »

 

M. Wauquiez ne cesse de répéter que l’argent public est rare, il serait temps qu’il cesse de le dépenser inutilement…