40° à l’ombre de…Pompidou

Drôle de séance plénière qui va se tenir aujourd’hui et demain au conseil régional d’Auvergne Rhône Alpes.

L’hémicycle Pompidou : années 70 en force

L’hémicycle dans lequel se réunissent les conseillers régionaux depuis 2011 n’avait visiblement pas été baptisé. Cet anonymat forcé va bientôt être réparé puisque Laurent Wauquiez va inaugurer en grande pompe une nouvelle plaque nominative. Désormais, les conseillers régionaux débattront dans l’hémicycle Georges Pompidou.

Jean-Charles Kohlhaas, élu du groupe Rassemblement Citoyen Ecologiste et Solidaire réagit : « Georges Pompidou a incontestablement été un homme d’Etat. Ceci-dit, je trouve étonnant, que Laurent Wauquiez, jeune quarantenaire rende hommage au passé et n’ait pas des références plus modernes. Je déplore par exemple que ça soit à nouveau un homme mis à l’honneur. Les femmes sont invisibilisées dans nos rues, places et bâtiments. Néanmoins, la mémoire de Gorges Pompidou ne devrait pas trop souffrir dans l’hémicycle tant les politiques de bétonisations dignes des années 70 y sont encore louées. »

Canicule et grêle : vite, des mesures d’adaptation !

C’est sous une chaleur caniculaire (40 degrés à l’ombre) que les élus régionaux débattront … de la grêle ! Nul ne peut désormais nier le dérèglement climatique.

Corinne Morel Darleux, élue RCES membre de la commission agriculture s’exprimera sur le rapport accordant une aide d’urgence aux agriculteurs victimes de la grêle : « Nous voterons pour cette aide de 6 millions d’€ et demanderons qu’une attention particulière soit portée aux exploitations les plus vulnérables. Néanmoins, et c’est ce que nous nous acharnons à répéter à l’exécutif, nous pensons qu’il faut d’urgence mettre en place des mesures d’adaptation au dérèglement climatique. Nos territoires doivent êtres outillés pour se montrer résilients face aux chocs climatiques. En agriculture, ça passe notamment par une diversification des cultures et des cultures moins gourmandes en eau. Des mesures simples pour que les plans d’aides d’urgence soient de moins en moins fréquents. »

17 délibérations, mais pas de politique 

Les élus régionaux du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire sont restés un peu circonspects devant le programme de cette assemblée plénière. Evidemment, il y a le compte administratif qui continue de vanter comme chaque année les sacro-saintes économies de fonctionnement (à quel prix ?) mais également 16 autres rapports. La moitié ne sont que des bilans ou des rendu-comptes et n’appellent pas de débat politique. Les autres rapports sont presque vides à l’instar du texte sur les artisans d’art.

Myriam Laïdouni Denis, élue RCES de la commission culture explique : « Laurent Wauquiez voulait faire un don de 2 millions d’€ pour Notre Dame de Paris. La souscription a été clôturée entre temps. Il propose donc un plan pour les métiers d’art. Ça aurait pu être une riche idée. Malheureusement le texte a été rédigé à la va vite et a pour seul effet de déléguer à la commission permanente la mise en place d’un plan. Un peu court. Surtout qu’une vraie politique régionale en faveur de la restauration du patrimoine tenant compte des besoins spécifiques des artisans du secteur pourrait être mise en place. »