Edito

L’Assemblée Plénière de la Région Auvergne Rhône Alpes s’est réunie les 28 et 29 mars dernier. La rengaine de cette session a indéniablement été le « en même temps » cher au Président Macron. En effet, l’assemblée a démarré par un débat sur l’orientation, menée par la Vice-Président à la formation Stéphanie Pernod Baudon. L’occasion pour Fatima Parret de rappeler que la Région se gargarise de sa gestion budgétaire et EN MEME TEMPS laisse passer les 650 millions d’€ du Plan Investissement Compétences de l’Etat. Puis Brice Hortefeux a présenté le SRADDET (schéma d’aménagement du territoire ) qui a pour objectif de baisser les émissions de gaz à effet de serre et EN MEME TEMPS valide tous les projets routiers et autoroutiers du territoire. Les délibérations se suivent et se ressemblent : on valide la charte du PNR Chartreuse et en même temps on supprime des postes, on se déclare pour une mobilité décarbonée et en même temps on vote pour un bus entre Lyon et Trévoux au lieu de choisir un tram train, on vote un plan de lutte contre l’antisémitisme et en même temps on lâche les politiques de lutte contre les discriminations… Seule respiration poétique dans cette assemblée : le plan cheval. L’occasion pour nous de parler des relations entre l’humain et l’animal. Enfin, nous avons décidé de porter les revendications des jeunes pour le climat au sein de l’hémicycle. L’exécutif n’est pas hostile…mais EN MEME TEMPS rejette le vœu.

Nous vous laissons découvrir tout cela dans cette newsletter.

Monique Cosson

Présidente du groupe

---

L'ESSENTIEL

Un schéma d'aménagement du territoire rempli de contradictions

Le projet de SRADDET a été soumis au vote des élus. Il va ensuite passer en enquête publique avant de repasser devant les conseillers régionaux en décembre prochain. Nous nous sommes abstenus sur ce rapport tellement les contradictions étaient criantes entre les objectifs ambitieux et la faiblesse des règles.

Retrouvez en vidéo l'intervention de Jean-Charles Kohlhaas

Un succès mitigé pour nos amendements et un Vice-Président frôlant la mauvaise foi

Nous avons déposé plusieurs amendements pour défendre notre vision d'une région résiliente. Deux ont été adoptés :

• L'amendement de Fabienne Grébert sur la prévention des déchets (voir la vidéo)

• L'amendement de Emilie Marche sur l'énergie hydraulique (voir la vidéo)

D'autres n'ont pas eu le même succès :

• L'amendement de Jean-Charles Kohlhaas pour un train à haut niveau de service (voir la vidéo)

• L'amendement de Florence Cerbaï pour une moratoire sur les centres commerciaux de périphérie (voir la vidéo)

• L'amendement d' Emilie Marche pour lutter contre la pollution lumineuse (voir la vidéo)

• L'amendement de Florence Cerbaï pour le développement de la filière éolienne (voir la vidéo)

• L'amendement de Fabienne Grébert pour multiplier les projets alimentaires territoriaux (voir la vidéo)

Si les réponses du Vice-Président Fournier ont permis le débat sur le volet environnemental du schéma, les réponses de Brice Hortefeux (dont nous avons du attendre le retour de Bruxelles toute la journée avant d'étudier le SRADDET) ont été invariablement les mêmes : pas de nouvelles normes, pas de contraintes, ne soyons pas caricatural... Bref, regardez cette vidéo, vous verrez la réponse que Brice Hortefeux a fait à CHAQUE amendement.

Fatima Parret tacle la Région sur sa politique en matière de formation professionnelle

Une délibération sur l'orientation était soumise au vote. Cette délibération est vide de contenu. Elle applique sans plus-value ce que la loi impose aux régions et consacre le sacro-saint « adéquationisme ». Nous nous sommes abstenus sur cette délibération. Fatima Parret en a profité pour regretter à nouveau le non engagement de la Région dans le PIC (plan investissement compétence) faisant ainsi perdre aux demandeurs d’emploi 650 millions d’€ potentiels.

Voir l'intervention de Fatima Parret en vidéo.

"Monsieur Wauquiez, entendez la jeunesse qui alerte sur le climat"

Le monde change. Et certains adultes ont du mal à regarder la vérité en face. Mais la jeunesse ne s’y trompe pas. Déjà en 1992, la jeune Severn, alors âgé de 12 ans interpellait le monde avec ces mots : « Perdre notre futur, ce n’est pas comme perdre les élections ou perdre quelques points sur le marché de la Bourse »

Aujourd’hui, Greta Thunberg et des milliers de jeunes ont pris le relais. En Suède, en Belgique, en France, ce sont des milliers de jeunes qui se mobilisent chaque semaine pour leur avenir, pour notre avenir.

En Région, le 15 mars dernier, ils étaient 12 000 à Lyon, 1000 à Valence, 2000 à Grenoble…

Andréa Kotarac a porté un voeu pour que les revendications des jeunes pour le climat soient relayées auprès du Gouvernement. Sans succès.

Retrouvez l'intervention d'Andréa Kotarac en vidéo.

---

EN BREF

L'exécutif nous a proposé un plan cheval. Sujet étonnant pour une assemblée plénière mais l'occasion pour Corinne Morel Darleux et Florence Cerbaï de rappeler les nombreuses qualités de l'animal. Le récit du débat est à lire sur le blog de Corinne Morel Darleux et pour la vidéo c'est par ici.

Laurent Wauquiez a présenté un plan de lutte contre l'antisémitisme. Ce plan reprenait un certain nombre de dispositifs existants et notamment le soutien aux lieux de mémoire. L'instrumentalisation de la question est apparue nettement quand par voie d'amendement de l'exécutif la notion "d'islamisme fondamentaliste" a été introduite. Nous n'avons pas pris part au vote. Retrouvez l'intervention écrite de Myriam Laïdouni Denis et la vidéo de Jean-Charles Kohlhaas.

---

ZOOM LOCAL

Pour un tram-train entre Annecy et Albertville

Le grand Annecy et le département de Haute-Savoie ont pour projet le percement d'un tunnel routier sous le Semnoz. Une concertation publique a eu lieu et il est apparu que ce projet du passé n'est pas soutenu par tout le monde. Une alternative très intéressante est même sortie du débat : la création d'un tram train entre Annecy et Albertville. Ce projet permettrait de relier ces deux zones urbaines sans renforcer la pollution déjà très élevée et favoriserait le développement touristique et économique du bout du lac. Fabienne Grebert et ses collègues du territoire Nora Segaud Labidi et Noëlle Aznar Molliex se sont emparées du sujet.

Retrouvez la vidéo de Fabienne Grebert qui interpelle la Vice Présidente sur le sujet

Retrouvez l'article de l'Essor savoyard