Abandon de Centers Parcs : un espoir pour les territoires !

Pierre et Vacances a annoncé hier l’abandon du projet de Center Parcs à Roybon. C’est un soulagement pour toutes les associations environnementales, collectifs citoyens, pêcheurs de la drôme et élu-e-s écologistes qui se battent depuis des années contre ce projet d’un autre temps.

La forêt des Chambaran sera préservée et avec elle, ses zones humides et sa faune. On peut enfin imaginer des activités locales respectueuses des écosystèmes et créatrices d’emplois locaux non précaires.

Il y a trois jours, c’était la Région Nouvelle Aquitaine qui refusait de financer le projet de surfpark mettant ainsi à mal ce projet ridicule de vague artificielle à 20 km de l’océan.

Reviendrait-on ainsi à la raison ? Il est temps de passer à des projets de développement des territoires protecteurs de l’environnement, créateurs de lien et d’emploi local.

En Auvergne Rhône Alpes, deux autres projets climaticides, l’A45 et l’anneau des sciences ont récemment été abandonnés. Il reste néanmoins de nombreux points de vigilance accrue pour les élus régionaux du Rassemblement citoyen écologiste et solidaire : la déviation de la RN88 en Haute-Loire, le Lyon Turin, la construction d’une méga chapelle en plein PNR à Saint Pierre de Colombier en Ardèche…

Au sein de l’institution régionale comme sur les territoires, les élues RCES continueront à se battre contre ces projets du passé.

Myriam Laïdouni-Denis, élue RCES de l’Isère précise : « Alors que nous venions de déposer de nouveaux recours, Pierre&Vacances abandonne son projet ecocidaire !  Une victoire qui survient après 12 ans de bataille collective où de manière complémentaire, FNE Isère, PCSCP, les pêcheurs, les habitants, les zadistes et les élus ont uni leurs forces. Que d’espoir pour les autres combats en faveur des ressources vitales dont nous dépendons ! »