Un arrêté municipal : plus efficace qu’un tunnel contre la pollution

En ce jour d’ouverture de la conférence environnementale à Paris, les élu-e-s du Rassemblement citoyens, écologistes et solidaires (RCES) mènent une action concrète auprès plus de 1000 Maires de la région Auvergne Rhône-Alpes. La pollution fait de plus en plus de morts par an et augmente considérablement le nombre de maladies chroniques, notamment chez les plus faibles. Notre région n’est pas épargnée et les zones les plus touchées sont les vallées alpines, traversées de toutes parts par des poids lourds.

« Nous saluons la ville de Grenoble qui vient de retirer sa participation financière au projet Lyon-Turin estimant que l’urgence allait à l’amélioration de la ligne existante, et nous lançons ce jour à notre tour une initiative permettant de faire un nouveau pas décisif dans la lutte contre les pollutions » a déclaré Corinne Morel Darleux, élue du Rassemblement qui s’est rendue en Val de Suse le mois dernier pour y rencontrer les élus opposés à ce projet de Lyon-Turin.

Cette action s’inscrit dans le cadre du décret publié par les gouvernements français et italien, suite à l’accord sur la LGV Lyon-Turin (2014-1002 le 4 septembre 2014) promettant la restriction, voire l’interdiction de circulation de certains poids lourds dans les vallées alpines. Car comme le déplore Jean-Charles Kohlhaas, qui siège dans la commission Transports : « Depuis hélas, rien n’a été fait. Les camions continuent à circuler, exposant ainsi la population aux risques de cancer et de maladies chroniques ». !

En conséquence, les élu-es du groupe RCES adressent ce 25 avril un courrier à 1024 Maires des vallées pour les inciter à prendre des mesures pour l’intérêt général et leur proposent un modèle d’arrêté municipal.

Pour Fabienne Grébert élue du territoire concerné et membre de la commission environnement:  » Nous ne pouvons pas rester les bras croisés. La lutte contre la pollution et le changement climatique fait partie de nos fondamentaux. Nous avons travaillé main dans la main avec la coordination des opposants au Lyon-Turin pour écrire ce courrier aux Maires et surtout leur proposer un modèle d’arrêté municipal interdisant la circulation des poids lourds. La ligne ferroviaire existante entre Ambérieu et Modane peut parfaitement permettre le transport de près de 15 millions de tonnes de marchandise par an, il est vital de débarrasser nos vallées des camions. »

Arrêté

CourrierArrêté