Assemblée plénière de la Région zéro ambition

L’assemblée régionale se réunit aujourd’hui à Lyon. L’occasion pour les 9 élu-es du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire de revenir sur les dossiers qui animeront cette journée. Nous avons déposé 11 amendements et 2 questions orales. Nous bataillerons pour être entendus et si par miracle un de nos amendements été accepté nous ne manquerons pas de vérifier sa transcription dans le texte définitif (lien CP).

Dossiers économiques : rien de nouveau sous le soleil et c’est bien là que ça coince !

Cette assemblée plénière est placée sous le signe de l’économie : aides aux entreprises, économie de proximité, innovation sociale… De beaux sujets malheureusement traités sous le prisme libéral et bien peu innovants.

Corinne Morel Darleux élue drômoise détaille : « On continue à aider les entreprises sans aucune contrepartie en matière d’emplois ou d’environnement. On met en place un plan d’économie de proximité mais on laisse les structures de l’ESS ou les magasins de producteurs de côté. Enfin, on lance une politique d’innovation sociale à la mode « charity business » s’appuyant sur des fonds privés et avec pour seul but de faire faire des économies à la collectivité. Face aux dégâts de la mondialisation libérale et malgré les grands discours de M Wauquiez sur la préférence locale, il n’y a aucune vision ni riposte politique de la Région. Décidément, on est loin de l’économie locale au service des habitants et de leur bien-être. »

Schéma d’aménagement du territoire : zéro ambition au compteur !

Les objectifs généraux de la Région pour son SRADDET (schéma régional d’aménagement de développement durable et d’équilibre des territoires) est présenté aujourd’hui au vote. Comme à son habitude, l’exécutif a voulu donné un nom plus « sexy » à la délibération. Aujourd’hui : « Ambitions territoires 2030 ». On ne retrouve pourtant aucune ambition dans ce qui nous est présenté.

Pour Fabienne Grébert, élue de Haute Savoie membre de la commission environnement

« Laurent Wauquiez n’a sûrement pas la même définition de l’ambition que nous. La majorité s’entête à soutenir des projets existants et déjà dépassés tels que l’A45 ou le POCL. Alors ce que schéma aurait été l’occasion de placer les enjeux climatiques et de préservation de la biodiversité au cœur des politiques d’aménagement du territoire, il se contente d’égrainer

des projets existants. Le SRADDET sera un Schéma à la carte où la concertation du grand public sera une nouvelle fois annihilée au profit des élus des collectivités amies. »

Délibération Chrétiens d’Orient : humanitaire et business… mais pas un mot sur la loi immigration !

Le plan Chrétiens d’Orient est aujourd’hui soumis au vote des élus régionaux. Dans le même temps, un vœu de notre groupe sur la loi immigration a été retoqué par le cabinet.

Myriam Laïdouni Denis, élue iséroise membre de la commission relations internationales réagit : « La situation pour les populations au proche et moyen Orient est dramatique. Je salue le fait que la Région débloque une aide financière. En revanche, je déplore que cette délibération mentionne une minorité en particulier alors qu’il en existe tant d’autres touchées dans cette partie du monde. Je regrette également que l’exécutif propose aux entreprises de la région de faire des affaires sur les ruines. Cela contrevient aux principes d’impartialité et d’indépendance de la convention de Genève. »

Enfin, je regrette que le vœu que nous portions sur la loi immigration n’ait pas été soumis au vote. Nous défendions l’égalité d’accès aux droits pour les étrangers et la suppression du délit de solidarité. »

 

Les dossiers qui attirent l’œil

Certains dossiers qui passent en commission permanente ont attiré notre regard.

–          Nouveau dossier chasse qui propose près de 380 000 € dédiés aux Associations Communales de Chasse Agréée. Il s’agit d’améliorer 179 locaux de chasse pour des montants allant de 500 € à 12000€. Là où le bât blesse, c’est qu’il semblerait que certains locaux cités n’existent pas…

–           Le Puy toujours : cette commission permanente est une nouvelle fois l’occasion de mettre à l’aise la belle ville du Puy en Velay avec 780 000 € pour mise en lumière sites Unesco du Puy et 80 000 pour les masters de pétanque du Puy en Velay

Amendement modifié encore raté !  Une délibération « corrigeant » la délibération « Plan Marshall » pour les lycées dont notre amendement sur le bio dans les cantines avait été mystérieusement modifié après le vote est présentée. Malheureusement, il y a encore une erreur. On y trouve le mot « approvisionnement » quand notre amendement voté parlait de « gestion ».