Bientôt la fin du projet de Center Parcs à Roybon ?

Le pourvoi de la communauté de communes de Bièvre Isère n’est pas admis par le Conseil D’Etat. Les conseillers d’état n’ont donc pas annulé les décisions du tribunal administratif de Grenoble et de la Cour d’Appel de Lyon comme l’espéraient les partisans du projet.

 

Cette décision est un rebondissement important de la saga juridique entamée depuis plusieurs années.  Le pourvoi de Pierre et Vacances relatif à la loi sur l’eau doit être étudié sous peu.

Les élus régionaux du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire ont toujours dénoncé ce projet destructeur sur le plan environnemental et totalement archaïque en termes de développement touristique.

Ils se sont rendus à plusieurs reprises sur le terrain aux côtés des opposants et ont interpellé successivement Ségolène Royal et Nicolas Hulot sur la question.

 

Pour Myriam Laïdouni Denis, élue régionale iséroise du groupe RCES : « Cette décision confirme ce que disent le tribunal administratif de Grenoble et la cour d’appel de Lyon : le projet de Center Parcs de Roybon est illégal. C’est une bonne nouvelle pour nous, même si nous sommes toujours en attente de la décision concernant le pourvoi porté par Pierre & Vacances. La nature doit reprendre ses droits dans les Chambarran. Il est temps de construire un projet de développement économique sur ce territoire. Nous devons investir dans une économie de proximité répondant aux besoins des habitants : tourisme durable, artisanat local, agriculture paysanne… »