Budget 2018 : quand Laurent Wauquiez se trompe d’objectif

Aujourd’hui c’est jour de pause pour Laurent Wauquiez. Pause dans sa campagne frénétique pour la présidence du parti LR. Il consacre un jour et demi à la Région Auvergne Rhône Alpes puis repart daredare en campagne.

Ce mercredi 29 novembre, les élus régionaux sont appelés à se prononcer sur le budget 2018 de la Région.  Sans surprise, ce budget ressemble aux précédents. Le seul objectif est de réduire la dépense publique et de courir après la note suprême du triple A décernée par les agences de notation.

 

Les élus du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire refusent cette logique. Monique Cosson, présidente du groupe explique : « Ce budget reflète la politique menée par Laurent Wauquiez depuis le début du mandat. Il est dans l’affichage et la communication. Il veut réduire les dépenses mais il n’assume pas ses responsabilités de Président de Région. Ainsi, alors qu’elle fait partie des 3 plus grandes compétences de la Région, la formation professionnelle est complétement laissée pour compte. Le budget a diminué de 60 millions d’€ depuis 2016. Ce sont les auvergnats et rhônealpins qui en pâtissent. Il se sert de notre région pour son image d’homme de droite dure, mais il ne sert pas l’intérêt général. »

 

Laurent Wauquiez a demandé publiquement et à plusieurs reprises à l’opposition de faire des propositions. Comme à son habitude, le groupe RCES a déposé des amendements. Corinne Morel Darleux précise : « Nous avons voulu faire des propositions concrètes, basées sur des besoins réels, de l’humain, et non la quête du triple A : la finance n’est qu’un outil, pas une fin en soi. Nos amendements répondent aux besoins des auvergnats et rhônalpins : se former, se soigner, avoir un emploi, préserver l’environnement… Ils répondent à d’autres indicateurs que ceux donnés par les agences de notation. Nous avons même noté Laurent Wauquiez selon nos critères. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas obtenu le triple A. » »

 

imageDP

Retrouvez ici l’intégralité de notre dossier de presse