« Budget Auvergne Rhône-Alpes 2017 : on prend les mêmes et on recommence… et surtout, on évite les sujets qui fâchent ! »

 

 

Depuis ce matin, se déroule au conseil régional Auvergne Rhône-Alpes une séance budgétaire bien particulière.

42 amendements de l’opposition de gauche ont été déclarés irrecevables par Laurent Wauquiez dont 13 pour le compte de notre groupe du Rassemblement Citoyen Ecologiste et Solidaire (voir la liste ci-dessous).

Les élus du groupe RCES se demandent si Laurent Wauquiez ne veut pas éviter les sujets qui fâchent … En effet, parmi les amendements écartés arbitrairement, on retrouve celui sur l’A45.

Monique Cosson, présidente du groupe RCES explique : « La région n’a pas encore versé 1 €. Nous avons donc déposé un amendement demandant le retrait du budget régional des 131 millions d’€ prévu pour ce projet aussi inutile que dispendieux. Il nous a été refusé sous prétexte que ces fonds ont déjà été alloués. C’est totalement faux. Nous soupçonnons la majorité de se cacher derrière des arguments juridiques pour ne pas voir resurgir un débat politique majeur. En effet, nous nous souvenons que lors du vote de juillet, la majorité n’était pas totalement unanime sur ce dossier. Alors que cache la soi disant irrecevabilité de cet amendement … ? »

Lors du débat budgétaire Jean-Charles Kohlhaas va exprimer ses griefs à propos du budget proposé par Laurent Wauquiez : « Ce budget ressemble fortement à celui de 2016. On y retrouve les fondamentaux réactionnaires de la droite ultralibérale : baisse de fonctionnement et donc de moyens humains, paquet sur la sécurité ainsi que sur les routes et autoroutes. Si Wauquiez y voit un New Deal, il n’a de nouveau que le nom. A ce Pompidou recyclé daté, nous aurions préféré un « Green New Deal », à savoir des investissements d’avenir, vers la transition écologique, l’équité des territoires et le maintien des services publics. »

Le groupe RCES défendra ses 6 amendements rescapés : contre le financement de la vidéosurveillance, pour la montagne des 4 saisons, contre le financement des routes nationales et départementales, pour un budget plus important pour la coopération internationale …et contre le projet tout aussi inutile que l’A45 et en passe d’être déclaré illégal : le Center Parcs de Roybon.