Commission permanente en Auvergne Rhône-Alpes : les réactions des élus citoyens, écologistes et solidaire

Les 61 élus régionaux siégeant à la commission permanente d’Auvergne- Rhône-Alpes sont réunis aujourd’hui à Clermont Ferrand pour se prononcer sur 112 délibérations.

Pour le groupe du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire, ce sont Fatima Parret (Puy de Dome) et Andréa Kotarac (Lyon) qui siègent.

Voici les réactions du groupe sur les dossiers importants.

La région du goût : 

Comme à l’accoutumée, les élus régionaux vont se prononcer lors de cette commission permanente sur un dossier dont la communication a déjà largement été faite par le Président de Région.

En effet, Laurent Wauquiez a présenté la nouvelle marque régionale « La région du goût » lors du salon de l’agriculture à Paris. Le concept est simple : une marque régionale pour les produits issus de l’agriculture locale. Mais voilà, le concept est peut-être un peu trop simple : il oublie notamment les critères de qualité des produits.

Pour Corinne Morel Darleux, membre de la commission agriculture : «  La région du goût ce serait bien, mais là seul le critère Region existe, nulle trace de critère de goût : pas étonnant quand on voit comment la région traite de la bio, du respect des paysans et des terres agricoles. C’est une occasion ratée, dommage que la Région ne s’appuie ni sur nos AOP, AIC, IGP, ni bio ni label rouge. Une marque locale sans critère de qualité, de goût, de santé ni d’environnement n’a pas de sens. La région devrait revoir ses exigences à la hausse. »

Les élu-es RCES s’abstiendront sur ce rapport.

Le campus numérique :

Laurent Wauquiez et Juliette Jarry ont lancé en janvier dernier leur feuille de route numérique. Xavier Niel, le charismatique patron de Free et fondateur de l’école 42, était venu annoncer  l’implantation de son école pour développeurs informatiques sur le tout nouveau campus numérique.  La phase de préfiguration de ce campus numérique est aujourd’hui soumise au vote.

Pour Fabienne Grébert, membre de la commission numérique : « On pouvait accueillir cette nouvelle avec bienveillance et intérêt, mais l’autre côté du tableau est bien plus obscur: formations payantes sur des métiers en tension, un modèle économique indéfini et surtout un projet sans vision dont la seule ambition est la culture du chiffre. »

Les  élu-es RCES voteront contre ce rapport.

Le tour de passe passe de la subvention Montanea :

C’est également aujourd’hui, que sera soumise au vote au vote l’annulation et la réaffectation de la subvention à l’association Montanea. Cette subvention était un des motifs des soupçons de prise illégale d’intérêt pesant sur Gilles Chabert, conseiller Montagne de Laurent Wauquiez.

Les élus RCES ne participeront pas à ce vote et signaleront cette manœuvre au procureur de la République en complément de leur saisine initale.