Dépenses de la Région : le fait du Prince ?

En ce jeudi 26 mai, la Commission Permanente de la région Auvergne Rhône-Alpes, sous la présidence de Laurent Wauquiez, ancien Maire du Puy en Velay, vient d’attribuer à la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay (43), une subvention de 1.100.000 € pour financer « la requalification de l’entrée Est du Puy-en-Velay.».Le  Contrat de Plan Etat – Région 2015-2020 de la région Auvergne, négocié avec l’Etat, prévoyait pour cette requalification une participation de la Région de 800.000 €.

C’est donc la Commission Permanente seule, qui vient de décider d’une somme différente de celle prévue par le vote de l’Assemblée Plénière et d’une augmentation non négligeable de 37,5% de la participation régionale. La révision du CPER que Laurent Wauquiez envisage pour justifier cette augmentation n’a pas encore été débattue et encore moins adoptée. Un CPER est négocié avec les territoires et l’Etat, et adopté par les différents partenaires.

Jean-Charles Kohlhaas, élu du groupe RCES et membre de la commission transport et aménagement, déplore ce choix : « A budget constant, une augmentation de la participation de la Région sur un territoire se fait au détriment d’un autre. Le rôle d’un Président de Région est de garantir l’équité des territoires. Là, on est en droit de se poser des questions sur cette manoeuvre peu démocratique qui favorise l’agglomération du Puy en Velay. »

Après une séquence sur le budget plus que houleuse, Laurent Wauquiez continue à se comporter comme s’il était le seul maître à bord. Il semble que le président de la Région se croit autorisé à « faire de beaux cadeaux » à un territoire dont il est issu. Favoritisme et clientélisme sont manifestement les règles éthiques de monsieur Wauquiez