Intervention de Fabienne Grébert sur la couverture mobile

Vous nous demandez de délibérer pour une approche coordonnée de la Région pour l’amélioration de la couverture en téléphonie mobile sur 800 sites stratégiques. Nous voterons pour cette délibération. Cet appel à projets peut contribuer à l’équité et l’accessibilité de tous au numérique. Espérons que ce soit un premier pas vers une meilleure coordination à l’échelle régionale et qu’elle nous permette d’emboîter le pas à l’Auvergne qui fut l’une des seules régions de France à élaborer un schéma directeur territorial d’aménagement numérique.

Mais le cofinancement de l’Etat ne doit pas pour autant être prétexte à des financements inopportuns. La tentation sera grande, Monsieur Wauquiez, de présenter un grand nombre de projets pour récupérer un maximum de financements. Et vous de tirez le bénéfice de ces investissements dans chaque recoin du territoire, à grand renfort de discours et de visites de Monsieur le Maire. Mais nous ne sommes pas dupes Monsieur Wauquiez, on ne peut pas à la fois dire qu’il y a trop d’Etat, trop d’impôts, et à la fois traquer la subvention comme le rat taupier s’abat sur les cultures du Cantal. Et quand je vois les projets proposés par le département de l’Ain qui a choisi de faire cavalier seul pour cet appel à projets, je me demande quelle va être votre position. Allez-vous comme eux considérer qu’un Golf réservé à quelques happy few est un lieu stratégique ? Allez vous prioriser les aides pour les collectifs, les équipements ouverts au grand public ? Allez-vous enfin conditionner des aides accordées à des entreprises à la création d’emplois, comme vous l’aviez promis lors de l’assemblée plénière du 17 mars dernier ?

Sachez en tout cas que nous sommes prêts à travailler avec vous sur ce sujet et participer au comité technique du projet. Vous auriez l’occasion là, de renouveler vos pratiques politiques et d’éviter les tentations clientélistes qui ont marqué le début de votre mandat.

S’il est bien un domaine ou il est temps d’instaurer de nouvelles pratiques de gouvernance, c’est bien celui de la téléphonie mobile : risque de conflits d’intérêt, de corruption, ces menaces ne sont pas virtuelles ; elles agitent depuis des années ce secteur d’activité qui a réussi à négocier une des réglementations les moins contraignantes en Europe. Ce sont les usagers victimes de cancer du nerf auditif ou de tumeur au cerveau ou les personnes électrosensibles qui en font les frais. Mieux cerner les projets de couverture de téléphonie mobile et réorienter les budgets non dépensés vers la recherche, vous devez Monsieur Wauquiez, non seulement vous faire comptable de l’argent public mais aussi soucieux des problématiques de santé publique liées à la téléphonie mobile. C’est bien là votre rôle de Président de Région sur lequel nous vous attendons.