Intervention de Fatima Bezli sur le Pacte pour le Cantal

Mesdames et messiers les élus

Ce pacte régional pour le cantal est destiné à soutenir un département rural fragile. Nous ne pouvons que partager le constat et approuver une aide importante et adaptée à ses particularités. Donner plus à ceux qui en ont le moins a vraiment du sens pour nous. Nous partageons donc clairement cette volonté d’accompagner financièrement les PME, l’artisanat, le tourisme et l’agriculture du Cantal. Nous soutenons également le renforcement de l’enseignement supérieur. Tout cela rentre bel et bien dans nos compétences économique, et notre responsabilité de développer et d’aménager les territoires.

Ceci étant dit, je souhaite préciser que ces annonces sont de l’enfumage puisque la plupart des aides dont il est question ont déjà été décidées avant ce mandat et vous ont donc précédées Monsieur Le Président.

En revanche nous refusons la seule nouveauté de ce pacte, l’octroi de 45 millions d’€ pour de nombreuses routes et déviations et ce pour plusieurs raisons :

D’abord, par ce que ce n’est pas notre compétence (des routes régionales, ça n’existe pas)

Ensuite par ce que cela se fait hors CPER, ce qui  parait illégal (n’est pas totalement légal), et se fait hors discussion de notre assemblée dans le cadre d’un futur SRADDT,

Et enfin, par ce que cela va contre toute notion de développement durable et de protection de l’environnement. Ce n’est pas important pour vous monsieur le président, mais pour notre groupe la question de l’équilibre entre environnement, social et économique est essentielle.

Nous voterons donc Contre ce rapport.

Je vous remercie