Intervention de Jean-Charles Kohlhaas sur le compte administratif

 

Monsieur le Président,

Depuis 18 mois, de rapport en rapport, vous ne cessez de faire l’éloge panégyrique…de vous même.

Si nous pensons que la critique excessive est insignifiante, nous constatons aussi que l’auto congratulation outrancière l’est aussi.

Vous vous vantez d’être le champion du monde, toutes catégories, des baisses des dépenses de fonctionnement. Si nous pensons que des économies étaient possibles, elles devaient être qualitatives et proportionnées : baisser un peu certaines dépenses en diminuant fortement le service rendu, cela ne correspond nullement à une économie.

En fonctionnement, vous n’avez pas réalisé 90M€ de dépenses que vous aviez pourtant prévues. Sans doute avez-vous réalisé que certaines n’étaient pas utiles, mais je suis sûr, que sur les 38M€ non réalisés en formation professionnelle, il y avait des centaines de formations utiles, je sais que sur les 18M€ non réalisés en transport, il y a de nombreux trains annulés, je suis persuadé que sur les 10M€ non réalisés en action économique, il y a des dépenses attendues par les entreprises de notre Région.

Vous vous glorifiez de relancer l’investissement avec 868M€ en 2016. Vous les comparez à 2015, année très décevante… D’après vos propres documents, la moyenne des dépenses d’investissement en Auvergne et Rhône-Alpes entre 2005 et 2015 a été de 837,5M€, avec un record à 983M€ (en 2008).

En regardant de près, vous subissez un certains nombre d’échecs par rapport à vos prévisions budgétaires :
en formations sanitaires et sociales avec près de 80 % d’investissements prévus non réalisés
en environnement, avec un tiers de non réalisation
en transport avec 12 % de non réalisation malgré le report de nombreuses dépenses engagées en 2015 mais payées en 2016
en économie, encore, avec 17 % de non réalisation.

Le bilan qualitatif est donc loin d’être si glorieux.

Vous annonciez la création de dizaines de milliers d’emplois grâce à cette relance de l’investissement… En 2016, selon vos chiffres, vos investissements supplémentaires par rapport à 2005-2015 auront donc créé… 416 emplois, quand dans le même temps, vos coupes drastiques dans la vie associative, l’environnement, la culture… en ont déjà supprimé plus d’un millier… Et si sur ces 416 emplois, certains concernent la fabrication de trains, chez Alstom, à Valenciennes, les années précédentes, je ne suis pas certain que votre bilan pour notre Région soit si flamboyant.

Enfin, M. le président, nous avons étudié les subventions versées aux collectivités locales. Et nous continuerons de le faire, car il est probable que comparaison, sur une année, n’est pas raison. Mais toutes choses étant égales par ailleurs, il convient de relever que notre Région aura versé plus de 4M€ au Puy en Velay, ce qui fait près de 53€ par habitant, tandis qu’elle donnait moins de 5€ à Vichy, St. Egrève, Eybens, Anemasse, Ambérieu, Grenoble, Privas et St. Chamond, …