Intervention de Monique Cosson sur la bourse au mérite

 

 

Tu seras méritant si tu obtiens le bac avec mention très bien !

Tu ne seras pas méritant si tu as mention assez bien, ou bien, si tu as un CAP, un diplôme sanitaire ou social, si tu as échoué, si tu as des difficultés scolaires……

100 jeunes seront élus pour leur parcours exceptionnel. Le/La 100 unième, malgré son parcours exceptionnel regardera passer  le train du mérite.

Vous affichez le mérite réduit au bac mention très bien. Un affichage démagogique qui entérine une conception individualiste du mérite déconnectée du projet du jeune pour son avenir. Un mérite qui se monnaye : 500€ pour poursuivre ses études, même pour celles et ceux qui n’en ont pas besoin. En Ile de France la délibération prévoit au moins des critères sociaux pour la bourse au mérite. Votre message aux jeunes : vous serez aidés si vous bachotez et non si vous construisez des projets pour votre avenir et celui de la planète, de la société…

 

L’enseignement, l’apprentissage ne se marchandent pas, c’est un bien commun à transmettre, à partager.

 

Dans la région 40 à 60% des jeunes en alternance abandonnent leur poursuite d’étude, faute de logement accessible. Une aide au logement pour ceux qui veulent poursuivre des études supérieures seraient bien plus pertinente.

 

L’inégalité scolaire est une réalité française patente :

  • les écarts se creusent de plus en plus entre élèves.
  • les élèves en difficulté représentent 20% des effectifs. Pourtant l’aide aux élèves les plus faibles ne nuit ni aux meilleurs, ni  aux moyens. En Finlande ou au Canada des systèmes équitables existent. Ils  limitent les écarts de niveau entre les élèves et sont aussi performants que chez

Les finances régionales dans un budget contraint devraient être consacrées à soutenir  l’orientation choisie, le raccrochage en formation, les Missions Locales, l’engagement et la responsabilisation des jeunes.

Mme la Vice Présidente vous avez répondu en commission lycées que les plus de 3M€ de la bourse au mérite ne seraient pas pris sur d’autres actions. Pourtant  vous gelez l’avance de subvention pour l’association la Bouture, lieu ressource pour le Plan de raccrochage en formation qui a une convention avec la région jusqu’à 2018. La Bouture une association qui depuis 20 ans permet que des jeunes qui ont décroché retrouvent le chemin des études et obtiennent des diplômes. (Article dans Place GRE’NET)

 

Vous choisissez d’afficher le mérite et d’éviter la majorité des élèves qui méritent toute notre attention.

Sans surprise notre vote sera Non