La dernière séance ?

Aujourd’hui se tient la Commission Permanente de la Région Auvergne Rhône-Alpes. Les élu-es du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire ont d’ores et déjà soulevé deux dossiers épineux :

Mais le dossier le plus brûlant du moment, c’est le départ hypothétique de Laurent Wauquiez.

Le suspense est insoutenable … D’autant que les déclarations de l’intéressé sur la question sont pour le moins changeantes comme l’a relevé notre élue Corinne Morel Darleux sur son compte facebook :

  • 15 janvier 2015 dans Le Dauphiné Libéré, Laurent Wauquiez affirme : « La loi m’amènera à choisir et ma priorité sera la région. Je veux m’y consacrer pleinement
  • Janvier 2016. Laurent Wauquiez déclare dans Lepoint.fr : « Je viens tout juste d’être élu à la tête de la région. Tout ça, c’est une trop grande habitude de nos politiques qui, à peine élus quelque part, passent tout de suite à l’étape d’après. (…) Les élus qui n’ont que de l’ambition pour eux-mêmes, c’est insupportable ».
  • Septembre 2016, il persiste et signe dans Lyon Capitale : « Je ne me suis pas fait élire à la tête de la région pour partir quelques mois plus tard. »
  • 11 mai 2017. Changement de son de cloche. Laurent Wauquiez répond dans Le Progrès : « Je donnerai ma réponse la semaine prochaine, je la réserve à mes compatriotes de Haute-Loire. Je suis un élu de terrain et je suis très attaché à ne pas être mangé par les plafonds dorés parisiens. »
  • 15 mai 2017. LR confirme que Laurent Wauquiez est investi dans sa circonscription de Haute Loire.

Pour Corinne Morel Darleux : « Le passage de Laurent Wauquiez à la Région laissera des traces, quel que soit le mois ou l’année de son départ. Il est très fort en déclarations, mais ses actes le trahissent toujours. Il nous a par exemple fait voter une charte éthique faisant la chasse aux conflits d’intérêt puis se retrouve être l’objet de deux enquêtes préliminaires du Parquet confiées à la police judiciaire (l’une pour son déplacement en Chine, l’autre sur les soupçons de prise illégale d’intérêts de Gilles Chabert). Avec son départ probable de la Présidence, après avoir juré la main sur le cœur qu’il n’abandonnerait pas la Région, on ne serait pas à une contradiction près. Ce n’est pas sans rappeler non plus ses déclarations sur la baisse des indemnités des élus. Les indemnités ont bien baissé pour la plupart des élus, sauf pour lui qui est écrêté et n’a pas vu son revenu bouger d’un iota. »

Jean-Charles Kohlhaas, tête de liste du Rassemblement en 2015 renchérit : « Le non cumul des mandats est un de nos combats, il est temps que cette loi s’applique. On voit bien que Laurent Wauquiez est gêné et qu’il pense plus à son avenir politique qu’à l’intérêt des auvergnats et rhônalpins. »