Laurent Wauquiez a décidément du mal à appliquer les décisions de justice

 

Le programme de l’assemblée régionale des 14 et 15 juin 2018 a été dévoilé ce matin. Suite à notre victoire au tribunal administratif et à l’annulation du budget 2016 de la Région, nous nous  attendions à y trouver une délibération de régularisation. C’est en effet, ce qu’avait annoncé Etienne Blanc à l’AFP le 23 mai en début d’après-midi.

Pourtant, il n’en est rien. Visiblement, l’exécutif se réserve le droit de faire appel. Contrairement, là encore, à ce qu’il avait annoncé.

Après avoir renouvelé l’installation d’une crèche malgré la décision du tribunal administratif, après avoir contesté l’annulation de la clause Molière, Laurent Wauquiez ne régularise pas le budget 2016 de la Région pourtant annulé.

Cela crée une zone d’insécurité juridique : en effet, le budget 2016 ayant été annulé, il est réputé n’avoir jamais existé. Toutes les délibérations qui en sont issues sont désormais contestables.

Monsieur Wauquiez semble se croire au-dessus des lois, lui qui était un adepte de la tolérance  zéro sous la présidence Sarkozy.