Laurent Wauquiez : le business oui, la solidarité non

Ce 12 novembre s’ouvre sur toute la France la semaine de la solidarité internationale. En ces temps troublés, les acteurs du secteur offrent au grand public la possibilité de rencontrer des salariés et militants bénévoles de la solidarité, d’échanger, de penser le monde qui nous entoure et de le rendre plus solidaire à travers des actes quotidiens et engagés.

Comme tous les ans, de nombreuses institutions sont partenaires de l’événement mais cette année, on note une absente de taille : la région Auvergne Rhône Alpes.

La région n’est donc pas présente à cet événement majeur de la solidarité internationale. Ce  n’est pas sans nous rappeler le cri d’alerte des ONG de juin dernier. Celles-ci dénonçaient la baisse de 50% des aides la solidarité internationale, pour la coopération et le développement. En pleine polémique sur l’accueil des migrants, attisée par le président de Région Laurent Wauquiez, c’est un recul très inquiétant

Mais alors en quoi consiste la politique internationale de la région ? Pour l’instant, nous nous contentons de financer les voyages des membres de l’exécutif dans des pays tels que les Etats Unis ou la Russie pour parler affaires et échanges économiques sans se préoccuper des impacts politiques qu’impliquent certains partenariats…

Pour Myriam Laïdouni Denis, élue RCES et membre de la commission international « La solidarité et la coopération sont les grandes oubliées de Laurent Wauquiez . Il ne comprend pas les enjeux de la coopération solidaire. Nous ne vivons pas en autarcie, nous avons aussi beaucoup à apprendre. Le monde évolue et coopérer avec des territoires et des populations est la seule manière de préparer l’avenir et la paix, car nous sommes tous embarqués sur le même bateau. C’est pourquoi nos actions internationales dont le développement des échanges économiques doivent s’inscrire dans le respect des engagements pris actuellement à la cop 22 et dans le respect de l’autonomie des peuples. » 

Les élus du Rassemblement RCES participeront aux événements de la solidarité internationale sur leurs départements (voir leur agenda)