Mobilisation des syndicats de l’ONF

Pour une année 2018, sous le signe de la résistance et de l’espoir

L’Intersyndicale renouvelle ses meilleurs voeux aux personnels ainsi qu’à leurs familles.
2018 a commencé comme 2017 avait fini : la direction générale poursuit son action contre
l’ONF et tous ceux qui travaillent au quotidien pour les forêts publiques. L’Intersyndicale
persévère dans son action pour défendre la forêt, son service public, ses activités et les
personnels. Dans la continuité des actions menées et de la grande et belle manifestation du
14 décembre à Paris, les personnels s’organisent un peu partout pour résister.

La direction récidive
Lozère, Saône et Loire, Centre, Haute Marne … les cas de recrutements de salariés en CDI de
droit privé sur des postes de responsables de triage en lieu et place de fonctionnaires
assermentés se multiplient. La DG choisit donc d’enfreindre ouvertement le code forestier et
le projet d’établissement. Elle perd ainsi définitivement toute légitimité à diriger l’ONF et ses
personnels.
En nommant sur des triages des salariés qui ne pourront assurer les missions régaliennes et
de police inhérentes à ces postes, la direction met ces salariés et leurs UT en grande difficulté.
En agissant de la sorte elle remet en cause l’exercice plein et entier des missions confiées par
la loi à l’ONF pour protéger efficacement les forêts.
Soyons lucides, si la Direction et les Tutelles silencieuses ont décidé qu’il ne doit plus y avoir
de fonctionnaires pour gérer les forêts publiques, c’est que la privatisation rampante et en
catimini de la gestion des forêts publiques a été décidée.
La négociation de la Convention Collective Nationale (CCN) qui définit les rémunérations et les
conditions de travail des droits privés encore majoritairement ouvriers forestiers de l’ONF a
repris le 11 janvier. En introduction, la direction a proposé aux représentants des personnels
un texte inacceptable marqué par de très nombreux reculs.

Retrouvez l’intégralité du tract de l’intersyndicale ici