Le monde en trompe l’oeil de Laurent Wauquiez

Les élus régionaux se réunissent aujourd’hui à Lyon en session plénière. Une nouvelle fois, les sujets proposés et les orientations prises auront pour seul objectif de redorer l’image du Président  Wauquiez, au détriment des réels besoins des habitants. Décidément, après le changement de calendrier des sessions, le congrès de LR prend de plus en plus de place à la Région !

**

En premier lieu, le débat d’orientation budgétaire. Celui-ci est entièrement destiné non à rendre des comptes sur la bonne tenue de l’utilisation de l’argent public (ce qui réserverait pourtant quelques surprises intéressantes du côté de l’A45, de Facebook, ou du ski), mais à mettre en lumière la bonne tenue des promesses de campagne de Laurent Wauquiez. A nouveau, on va s’étendre sur la note maximale attribuée par l’agence Standard & Poor’s, au lieu de se pencher sur le contenu des politiques et l’impact réel désastreux des économies réalisées.

Jean-Charles Kohlhaas commente : « La Région applique une politique de rigueur digne de Margaret Thatcher. Mais la rigueur ne fait pas le bonheur. Ça fait une belle jambe aux auvergnats et rhônalpins que la Région soit notée AA. Ce qu’ils attendent ce sont des trains à l’heure, des formations qualifiantes, le maintien des services publics locaux … On peut dire qu’avec Laurent Wauquiez, il y a un fossé entre la communication politique et la réalité de l’action

**

En second lieu, la majorité va défendre une délibération intitulée « Région Solidaire ». Ce titre prête à sourire -ou grimacer – quand on se souvient des propos de son Président sur le « cancer de l’assistanat », ses mesures de rétorsion vis à vis des bénéficiaires du RSA, ou la manière dont la Région a tout fait pour éviter d’accueillir les réfugiés.

Monique Cosson, présidente du groupe RCES, réagit : « Cette Région Solidaire, on la cherche depuis le début du mandat ! Et je pense qu’on va continuer à la chercher. Laurent Wauquiez nous propose un plan pour lutter contre la pauvreté à travers le financement de grands organismes caritatifs. Ceux-ci sont essentiels mais ils interviennent sur les dégâts causés par la pauvreté et non à la source. La région doit impérativement mettre des politiques structurantes en termes d’accès au logement, à la santé et à l’emploi. Cette délibération n’est que de la poudre aux yeux. »

**

Par ailleurs les élu-es RCES attendent toujours Laurent Wauquiez sur un dossier brûlant : les suppressions d’emplois à General Electric à Grenoble.

Emilie Marche, élue iséroise, interpellera l’exécutif en ces termes : « Le site grenoblois de General Electric vit un plan social conduisant à 345 suppressions d’emplois. Les conséquences sont dramatiques puisque ce PSE entrainerait l’arrêt de la fabrication des turbines hydrauliques sur notre territoire et supprimerait 20% du centre de recherche. La région est muette sur le sujet depuis des semaines. On attend d’un Président de Région qu’il défende l’emploi et le savoir-faire local. »

Après les révélations de LCP sur les liens serrés en coulisse avec d’éminentes figures de LR et l’absence de commission d’enquête parlementaire alors que Monsieur Wauquiez était Député, quelle réponse notre Président de Région va-t-il apporter sans écorner son image de chevalier blanc ?

 

 

SCRUPULES – Les petits cailloux dans la chaussure :

–              Le dossier qui fâche : la délibération sur le service public régional de la formation professionnelle sera étudiée en 15 secondes sans débat en commission permanente. Or, il s’agit d’une nouvelle politique régionale. Cette délibération aurait dû être à l’ordre du jour de l’assemblée plénière

–              L’association qui est au courant avant toutes les autres : l’assemblée plénière va acter la création d’un fonds contre la pauvreté. Et hop, quelques heures après, avant même qu’aucune publicité n’en ait été faite, une association du Puy en Velay (Entraides de George) recevra une subvention via ce fonds en commission permanente. Étrange… Et dérangeant pour ceux qui sont attachés à l’égalité de traitement.

–              La lentille du Puy en Velay à l’honneur : un plan d’urgence lentilles vertes du Puy va être voté. On sait que les lentilles sont prisées par la famille royale d’Angleterre, mais un rapport sur les lentilles à chaque commission… Il est peut-être temps de changer d’obsession, il y a d’autres urgences dans la Région !