Pénurie d’eau dans la Bièvre : Myriam Laïdouni Denis interpelle le Préfet

 

Le territoire de la Bièvre manque d’eau. Deux communes sont particulièrement touchées : St Michel de St Geoirs et St Paul d’Izeaux. Celles-ci font partie de l’EPCI Bièvre Isère Communauté.

Les habitants de Saint-Michel ont déjà reçu deux lettres : la première les informant des mesures d’interdictions d’usages (pas d’arrosage entre 20h et 6h, pas de remplissage de piscine …), la seconde mentionnant cette fois-ci l’interdiction de consommer l’eau du robinet suite au remplissage des réservoirs par le biais de camion-citerne. Depuis ce week-end, des packs d’eau sont distribués aux habitants.

C’est une crise sans précédent selon les habitants de la commune.

Myriam Laïdouni Denis, conseillère régionale du groupe RCES a écrit au Préfet de l’Isère ainsi qu’au Président de la communauté de communes, également conseiller régional, Yannick Neuder.

Elle explique : « En tant qu’habitante de St Michel de St Geoirs, j’ai suivi de très près les évènements. C’est en tant qu’élue régionale que j’ai sollicité le Préfet. Je souhaite effectivement avoir plus de détails sur cette crise et voir comment je peux apporter mon aide. Ce que je veux notamment faire comprendre c’est qu’une réflexion de long terme doit être engagée. Cette pénurie d’eau due à la sécheresse est l’un des nombreux effets néfastes du changement climatique. Les pouvoirs publics doivent désormais penser leurs politiques avec cet élément nouveau. Il faut de toute urgence stopper l’agriculture intensive bien trop gourmande en eau par exemple. La loi de 2006 en introduisant le principe du « droit à l’eau » prévoit d’ailleurs de tenir compte du changement climatique dans l’ensemble des décisions relatives à la gestion de l’eau. »