Le plan régional pour l’arbre hors forêt : les élus régionaux RCES imposent le débat

Lors de la séance plénière du conseil régional, les élus Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire, (EELV/FI), après un an de travail avec des professionnels et associatifs ont présenté un projet de plan arbre hors forêt.

Il s’agit d’engager la Région Auvergne Rhône Alpes dans la constitution d’une filière, l’accompagnement des collectivités locales pour la plantation et l’entretien d’arbres. Et de rendre notre collectivité exemplaire à travers notamment la débitumisation de toutes les cours des lycées publics.

Si le Président Wauquiez n’a pas souhaité soumettre au vote le texte du groupe RCES, ni prendre l’avis de la commission Environnement dont le Vice-Président Eric Fournier avait pourtant ouvertement soutenu cette délibération RCES, nous avons tout de même obtenu l’engagement que ce plan soit inclus dans la stratégie environnementale de la Région et travaillé en commun au premier trimestre 2020.

Alors que l’heure n’était pas vraiment au débat libre, serein et ouvert, et que le Président de Région est passé au rapport suivant en un quart de seconde, ce rapport a reçu par la suite et au forceps les commentaires et soutiens de la plupart des groupes politiques de l’assemblée (PS, PRG, Modem, Les Démocrates), tous associés à la réflexion en amont. Nous les en remercions.

Une satisfaction pour Fabienne Grebert, élue de Haute-Savoie qui a porté le rapport : « Les arbres sont nos alliés face au changement climatique. Je suis fière d’avoir porté cette proposition au sein de l’assemblée plénière. Notre collectivité a un rôle stratégique à jouer sur cette filière : pour des semences locales, des plantations stratégiques et adaptées à l’évolution du climat, un entretien judicieux et la valorisation énergétique. Bon nombre de conseillers régionaux ont compris cet enjeu et nous les remercions. »

Corinne Morel Darleux, élue drômoise complète : « Le débat a eu lieu, malgré la mauvaise volonté manifeste du Président de Région. Désormais nous attendons les actes. Nous serons attentifs à ce qu’il va se passer au premier trimestre 2020. »

Retrouvez le texte de la délibération.