Procès de Gap : solidarité avec Pierre et Kévin

Le 8 novembre dernier, les élus régionaux du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire étaient présents au procès des 7 de Briançon. Ces solidaires avaient manifesté pour la défense des droits de l’homme, pour dénoncer la criminalisation de la fraternité. Le jugement en première instance est sévère et révoltant, des peines de prison ferme ont même été prononcées. Les solidaires font appel et nous les soutenons dans cette démarche.

Demain, ce sont Pierre et Kévin, deux maraudeurs, qui passeront à leur tour devant le tribunal de Gap. Myriam Laïdouni Denis, élue RCES sera présente à l’audience, aux côtés des associations pour les soutenir, écouter les débats, témoigner de la façon dont la justice s’exerce dans un contexte bien particulier.

Elle précise : « La criminalisation de la fraternité ne cesse de s’accroitre alors que l’Europe et ses Etats membres refusent au bateau Sea Watch qui transporte des migrants dont des femmes et des enfants d’accoster, alors que ses accords avec la Lybie la rendent complice de non-assistance à personne en danger, voire pire. Citoyens solidaires, associations, ONG sont sur la sellette, cherchez l’erreur…Quid de l’Europe, de nos Etats, quand seront-ils jugés pour leur responsabilité dans la mort de milliers de personnes ? »