Sidérés mais toujours combatifs

Les élu-es du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire ont été sidérés hier par les déclarations d’Andréa Kotarac appelant à voter pour le Rassemblement National sur BFM TV. Nous avons pris la décision de l’exclure immédiatement du groupe.

Nous n’étions pas informés de cette démarche. Rien ne nous laissait imaginer cette trahison de la part d’un élu qui faisait de la lutte « antifa » un de ses thèmes de prédilection et déconstruisait, à chaque réunion de l’assemblée régionale, les positions des élus du Rassemblement National.

Le groupe s’était dissocié de son initiative personnelle à Yalta et lui avait demandé des explications. Nous n’en attendons plus. Ce ralliement à l’immonde est au-delà de l’acceptable. Ce volte-face personnel est incompatible avec nos fondements politiques.

Depuis le début du mandat, les élu-es du Rassemblement citoyen écologiste et solidaire combattent l’extrême droite. Rien dans les dires ou les actes des élus du Rassemblement National ne peut être compatible avec nos valeurs.

Rien ne justifie la haine de l’autre, la stigmatisation, le négationnisme, l’obscurantisme, le climato-scepticisme, le sexisme, l’homophobie.

Aujourd’hui nous sommes amers et plus que jamais unis autour de nos combats. Nous continuerons coûte que coûte à défendre la solidarité, la fraternité, la transition écologique, et le mieux vivre ensemble.

Toujours déterminés et combatifs, notre groupe de 8 élu-es au conseil régional d’Auvergne Rhône Alpes, poursuit sa route.

 

Monique Cosson, Florence Cerbaï, Fabienne Grebert, Jean-Charles Kohlhaas, Myriam Laïdouni Denis, Emilie Marche, Corinne Morel Darleux, Fatima Parret