Center Parcs : le feuilleton juridique patine, le climat lui n’attend pas !

Le Conseil d’Etat a relancé hier le feuilleton juridique autour du projet de Center Parcs de Roybon. Alors que l’on aurait pu s’attendre à ce que les juges suivent l’avis du rapporteur public qui préconisait le rejet du pourvoir en cassation de Pierre et Vacances, l’affaire est renvoyée devant la cour administrative d’appel de Lyon qui devra étudier le dossier à la lueur de ce qu’imposent les schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux.

Une déception pour les élus régionaux du Rassemblement citoyen écologiste et solidaire, opposants depuis toujours à ce projet. Mais la bataille juridique n’est pas finie et d’autres recours sont en cours d’instruction.

Myriam Laidouni Denis, élue RCES de la Bièvre réagit : « Plus les années passent et plus ce projet est obsolète. La communauté de communes dans laquelle se situe Roybon a été en alerte sécheresse deux années consécutives. L’an dernier pendant plusieurs semaines, une partie du secteur a connu une pénurie d’eau et les habitants ont eu recours à un camion-citerne. L’heure n’est clairement pas à la construction de projet en zones humides réservoirs de biodiversité pour un tourisme de masse. D’autres recours juridiques sont en cours d’étude et notamment celui sur le défrichement. Nous devons profiter de ce temps pour penser à un autre projet de territoire, soutenable et créateur d’emplois durables »

Corinne Morel Darleux, élue drômoise complète : « Avec le réchauffement climatique, tout le monde sait désormais que les épisodes de sécheresse vont se multiplier, et avec eux les conflits d’usage liés à l’eau. Tout le monde sait qu’il est urgent d’économiser l’énergie. Comment peut-on encore, aujourd’hui, affecter des ressources aussi précieuses et vitales à chauffer une bulle tropicale en pleine forêt iséroise ? »
Cette décision intervient le jour de la clôture d’instruction du recours des élus RCES pour annuler la subvention de 4 millions d’€ à ce projet de Center Parcs inscrite au budget 2017. Une audience est attendue dans les semaines à venir.