Crise du COVID-19 : loin de la communication, pour une Région résiliente qui assume ses missions sans les confier au privé

Lyon, 20 novembre 2020

Un manque d’anticipation, c’est ce que les élues RCES reprochent à la majorité de Laurent Wauquiez. Nous avions alerté dès l’été en Assemblée plénière sur la nécessité de se préparer à une deuxième vague du COVID et il nous semble que trop de décisions sont prises dans l’urgence. Nous ne sommes pas dans la construction d’une Région résiliente face aux crises, mais dans une réponse de dernier moment.

Le manque d’anticipation sur les mesures sanitaires au sein des lycées pour les agents régionaux amène à faire appel à des prestataires pour l’entretien et la restauration collective.  Ce n’est pas ce que nous attendons de la Région. Ces difficultés auraient dû être anticipées et pas confiées par défaut au privé !

Le travail sur la qualité de l’air intérieur dans les lycées se fait tardivement et sans concertation. Nous alertions dès juillet sur la nécessité d’envisager le déploiement de VMC et de travailler sur l’aération des lycées (fenêtre bloquées, nombreux établissements ne disposant pas de VMC!), ce qui n’a pas été fait. Le déploiement des purificateurs d’air est intéressant. Il ne peut se substituer aux mesures de renouvellement de l’air. De plus, il n’y a aucun retour sur ce qui devait être une expérimentation. La majorité régionale en est au déploiement massif sans s’assurer de la pertinence de la dépense.

De la même manière, les récentes annonces du Président Laurent Wauquiez sur les centres de dépistage interrogent. Fabienne Grebert, présidente du groupe RCES réagit : « Laurent Wauquiez déclare le déploiement d’un millier de points de dépistage COVID par test antigénique sans aucune concertation avec les autorités sanitaires et les collectivités locales, cette vaste opération de dépistage risque d’accoucher d’une souris. Le budget annoncé, 100 M€, ne serait-il pas mieux investi pour venir en aide à ceux qui ont perdu leur emploi, à ceux qui ont faim, sont sans abri et que la crise du COVID touche de plein fouet ? »

Nous pensons important de nous concentrer sur ce qui est de nos compétences et de ne se substituer aux autres collectivités et à l’Etat que quand un manque est avéré. C’est le cas pour le soutien aux commerces de proximité que nous approuvons face aux grandes enseignes. Pour autant, voir la Région fournir des tests antigéniques, disponibles aujourd’hui dans les pharmacies et pris en charge par l’assurance maladie, interroge sur le risque de doublon quand nous ne parvenons pas à répondre correctement à nos missions (restauration scolaire, personnel régional en nombre insuffisant dans certains lycées…).

Une Région résiliente est une Région qui fait des choix d’intervention, non pour des raisons de communication mais d’efficacité en termes de service rendu aux populations.