ERAI : Wauquiez réinvente Tartuffe et travestit l’histoire

La justice vient de condamner la Région Auvergne-Rhône-Alpes à rembourser 10,465M€ sur l’affaire ERAI. M. Wauquiez instrumentalise une décision de justice et se pose en véritable révisionniste de l’histoire.

Les élu·es UMP puis LR de la Région ont toujours soutenu ERAI de 2004 à 2015. Seul·es les élu·es du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire ont dénoncé, pendant des années, la gestion opaque de cette structure. Il faut dire que de nombreux amis de M. Wauquiez sont impliqués dans cette affaire.
La Région de M. Wauquiez a sciemment tenu une ligne de défense a minima, dans ce dossier de comblement de passif, intenté par le liquidateur judiciaire d’ERAI. Si la Région est condamnée, c’est qu’elle ne s’est pas défendue. Sans doute pour éviter d’autres remous. M. Wauquiez préfère faire porter la condamnation sur les finances de la Région. C’est la raison pour laquelle les écologistes représentés par Jean-Charles KOHLHAAS et Monique COSSON s’étaient portés intervenants volontaires dans cette affaire, pour défendre les intérêts de la Région et des citoyen·nes. Mais M. Wauquiez a tout fait pour les empêcher.

Si M. Wauquiez était honnête, il ferait appel de cette décision, mais cela contredirait sa stratégie sur ce dossier…

Les écologistes continueront, dans ce dossier, de dénoncer tout autant les boniments de M. Wauquiez que les irrégularités, les fautes de gestion des élus régionaux, y compris républicains, entre 2011 et 2015, et les fautes graves commises par un certain nombre de personnes.