Intervention de Fatima Parret – Orientation : une délibération vide de sens

 

 

Mesdames et Messieurs les élu-es,

Nous avons là un rapport minimaliste, avec des axes et quelques priorités mais rien de bien précis. L’exécutif ne se mouille pas trop, ne révolutionne rien.

Nous nous interrogeons, malgré tout, sur votre souhait « d’accompagner les familles ». Souhaitez-vous les informer ou plutôt communiquer auprès d’elles… et là évidemment nous craignons que cette information essentielle, celle de savoir vers quoi orienter son enfant, devienne une simple publicité électoraliste auprès des jeunes et de leurs familles. On commence à bien vous connaitre, on ose alors le penser.

Je souhaite rebondir sur ce qui vient après l’orientation : La formation.

Je parlerai plus particulièrement de la formation professionnelle, surtout celle des chômeurs niveau 4 et 5.

Les élus ont pu remarquer depuis le début de ce mandat que la politique formation évolue dans un contexte de fortes baisses.

On parlera bientôt de quasi disparition de la formation professionnelle pour les chômeurs niveau 4 et 5, suite à la non signature du PIC.

C’est une catastrophe mesdames et messieurs les élus.

Notre région a perdu l’occasion de percevoir plus de 650 millions d’euros pour la période 2019-2022, sous des prétextes que je ne citerai pas par manque de temps mais qui ne sont pas suffisants pour justifier une telle erreur.

Force est de constater que la majorité gère ce budget de façon irresponsable.

Nous recevons des dotations de l’Etat pour conduire des politiques au titre de compétences obligatoires, et nous ne menons pas ses politiques, préférons déléguer ce public à pôle emploi.

Vous avez exigé des stagiaires de la formation professionnelle qu’il signe une charte « droits et devoirs » et vous ne vous l’appliquez pas à vous-même. En effet, vous encaissez bel et bien des dotations pour ce secteur mais ne mettez pas en place les politiques correspondantes.

Allez-vous enfin assumer la baisse réelle des budgets formations. La baisse en conséquence des formations proposées et donc des entrées en formation.

Mesdames et messieurs les élus, nous avons perdu la compétence historique en Apprentissage, nous abandonnons par ces mauvais choix (la compétence de formation des Demandeurs d’emploi de faible niveau. Il nous restera l’orientation et avec elle cette belle opportunité de communiquer à outrance.