Quand Laurent Wauquiez invente la compétition entre les agents du service public

Aujourd’hui, tous les agents de la Région Auvergne Rhône Alpes étaient invités au siège lyonnais pour une remise des trophées.

Cette cérémonie, qui devait à l’origine être présidée par Laurent Wauquiez ressemble en tous points aux oscars : listes de nominés, discours, prix en verre, musique de suspens…

Les initiatives félicitées sont tout à fait intéressantes : club de cuisine dans un lycée de Brioude, apprentissage de la langue des signes dans un EREA de Chambéry, compostage des biodéchets, petits déjeuners Europe…

Mais cette cérémonie en grandes pompes ne saurait faire oublier les dégâts causés par la majorité de Laurent Wauquiez depuis son arrivée : 13% des postes de la Région ne sont pas pourvus, beaucoup d’agents en bore out ont préféré partir, les agents ont l’impression de mettre en place des procédures non adaptées à la réalité, ils parlent d’incompréhensions, de perte de sens et ont le sentiment que les recrutements n’ont pas toujours été réalisés selon des critères objectifs…

Ceci ne vient pas de l’imagination des élus régionaux du Rassemblement citoyen écologiste et solidaire, mais du rapport d’un cabinet indépendant sur les « impacts de la réorganisation sur les conditions de travail des Agents » dévoilé au mois de mai dans la presse.

Monique Cosson, présidente du groupe RCES réagit sur la cérémonie du jour : « Cette remise de trophées me fait penser aux chèques remis aux bacheliers qui ont obtenu la mention Très Bien. C’est l’apologie de la méritocratie et de la compétition. Mais ce n’est pas le sens du service public. Toutes les initiatives récompensées aujourd’hui sont sans aucun doute formidables. Mais cette opération de communication ne doit pas faire oublier la gestion catastrophique de la majorité de Monsieur Wauquiez. Le mal être est réel. L’étude dévoilée au printemps dernier le prouve. Aujourd’hui, le seul trophée à remettre serait celui du plus gonflé et je le décerne tristement à Laurent Wauquiez. »