Retour sur l’Assemblée plénière du 14 décembre 2020

780_947_ASSEMBLEE-REGIONALE_DSC5051_C-Pietri

Ce 14 décembre se déroulait la dernière assemblée plénière du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes pour 2020. Cette session était consacrée au vote du budget primitif pour l’année 2021, moment fort de chaque fin d’année.

Sans surprise et comme la session précédente, RCES s’est trouvé être la cible d’un président de Région déjà en campagne. Nous avons choisi la dignité face à ces attaques et aux enjeux de cette assemblée : un budget de plus de 4 milliards d’euros dans le contexte inédit et difficile que nous vivons.
Nous avons donc présenté 20 amendements et un voeu.
Quelques unes de nos propositions se voient refusées chaque année, comme l’augmentation du budget de l’insertion professionnelle (n°19) ou un bonus à la subvention des associations mettant en place des actions pour toutes et tous, notamment adaptées aux personnes porteuses d’un handicap (n°12).
Le contexte de crise que nous traversons nous oblige à davantage de solidarité et à une attention toute particulière aux plus démunis, c’est en ce sens que nous proposions un plan d’urgence pour lutter contre la précarité, avec des aides renforcées aux associations d’hébergement et aux banques alimentaires, notamment pour les publics étudiants (n°2). Nous souhaitions également la mise en place d’un plan en faveur de la santé mentale (n°3), conséquence oubliée du COVID-19.
Au delà de répondre à cette crise, il faudra également développer une vision d’avenir pour une Région plus solidaire et résiliente. C’est en ce sens que nous proposions la relocalisation de la production des masques FFP2 (n°4), il n’est pas nécessaire de revenir sur la pénurie dramatique rencontrée lors de la première vague de COVID-19 due à un fort besoin d’importation, qui a mis en danger nos personnels médicaux et chacun·e d’en nous. Nous proposions également l’expérimentation d’une sécurité sociale de l’alimentation (n°14) qui puisse permettre à chacun·e de s’alimenter en privilégiant une agriculture locale.
Sans surprise, l’ensemble de nos propositions (à l’exception de l’amendement n°20) ont été rejetées par une majorité régionale plus soucieuse de museler ses oppositions que de travailler conjointement pour les intérêts des auvergnat·es et rhône-alpin·es.

 

Retrouvez ici les 20 amendements déposés par RCES :

Amendement n°1 : pour la création d’un fonds de garantie de rachat des commerces
Amendement n°2 : Plan d’urgence contre la précarité
Amendement n°3 : Action pour la santé mentale
Amendement n°4 : Pour la relocalisation de la production de médicaments et masques FFP2
Amendement n°5 : un plan « air intérieur » dans les lycées
Amendement n°6 : création d’un fonds régional pour la culture
Amendement n°7 : Réserve communale de sécurité civile
Amendement n°8 : pour la réattribubtion du budget alloué à la RN88
Amendement n°9 : Pour la création de RER inter-urbains
Amendement n°10 : Primes aux agents de la Région
Amendement n°11 : Pour la création d’un fonds pour l’économie sociale et solidaire
Amendement n°12 : Sport pour toutes et tous
Amendement n°13 : Un budget sensible au genre
Amendement n°14 : Pour une expérimentation d’une sécurité sociale de l’alimentation
Amendement n°15 : Création d’une convention citoyenne régionale pour le climat
Amendement n°16 : Création d’un comité d’éthique pour les politiques publiques régionales
Amendement n°17 : Plan pour la formation aux métiers de demain
Amendement n°18 : Pour une nouvelle politique touristique
Amendement n°19 : Pour le renforcement du budget alloué à l’insertion professionnelle
Amendement n°20 : Pour un plan « air intérieur » dans tous les lieux recevant du public

Nous présentions également un vœu adressé conjointement à l’Etat et à Régions de France : Garantir des ressources pérennes aux lycées professionnels